Attentats de Paris : Trapp et Matuidi n'oublieront jamais ce jour tragique - PSG - Pariskop

Home Actualité Attentats de Paris : Trapp et Matuidi n’oublieront jamais ce jour tragique


Un an jour pour jour après les attentats qui ont touché la capitale française, Kevin Trapp et Blaise Matuidi reviennent face aux caméras de Téléfoot, sur leur expérience alors qu’ils se trouvaient ce jour au Stade de France…

Ils avaient tous deux rejoint leurs sélections allemande et française, pour ce qui était censé être un match amical de prestige entre deux grandes nations du football. Mais la fin de l’histoire sera toute autre pour les deux Parisiens.

Il était convoqué pour la première fois avec la Mannschaft « C’était ma première sélection avec l’équipe nationale. J’étais heureux, bien sûr. Mais aujourd’hui, je ne pense plus à ma première sélection, je pense aux attentats. On n’a pas pensé aux attentats suicides. Je n’avais jamais entendu d’explosions comme ça, sauf les supporters qui font ça dans le stade. Personne ne savait vraiment quoi faire. Au pire, on prenait le bus, mais avec Die Mannschaft écrit dessus… On s’est dit qu’il fallait mieux rester au stade et on a installé des lits de camp dans le vestiaire, dans le couloir. Un peu partout. J’ai toujours des images dans ma tête, quand on a dormi là-bas. C’était une ambiance lourde, un moment que je n’oublierai jamais, » déplore le numéro 2 des buts parisiens.

Même choc pour son partenaire, Blaise Matuidi : « La vie continue. Ça a été un moment très difficile, déplore l’internationale tricolore. Un moment qui restera gravé dans nos esprits. Les jours qui ont suivi ont été très difficiles mentalement mais on essaye d’aller de l’avant. C’est ce que la France et le monde entier essayent de faire. Mais on n’oubliera jamais. C’était très difficile. On sortait d’un match et on a su au bout d’une minute après ce qui s’était passé. Ça a été une soirée très difficile. On ne comprenait pas ce qui se passait. On n’était pas bien. C’est dur de trouver les mots aujourd’hui. C’est un moment qu’on n’a pas envie de revivre. Aujourd’hui, même pour moi, ce n’est pas facile d’en parler, » a conclue le milieu de terrain Parisien.

Si la vie continue, les amoureux de sports n’oublieront jamais ce jour tragique.


Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com