Adrien Hunou : « Je supportais le PSG... » - PSG - Pariskop

Home Actualité Adrien Hunou : « Je supportais le PSG… »


La réception du PSG par le Stade rennais qui vient de perdre l’un de ses atouts offensifs en la personne de Paul-Georges Ntep permettra à plusieurs jeunes de la formation bretonne de prendre leurs responsabilités tel que l’a affirmé lors d’un entretien pour Goal, Adrien Hunou, natif d’Evry apparu à 12 reprises en Ligue 1 cette saison et 9 fois en tant que titulaire.

Le match contre le PSG
« C’est forcément un match particulier. Avec mon père, on allait souvent voir les matches du PSG parce qu’ils évoluaient en Ligue 1 et que j’avais déjà en tête d’être footballeur professionnel. C’était des exemples et le fait de les retrouver avec mon club formateur, c’est une très bonne chose. Je supportais le PSG parce que je venais de là-bas. Mon frère supportait aussi le PSG, mais au fil du temps on s’attache au club dans lequel on est formé… La moindre occasion va être importante, surtout qu’en face c’est le Paris Saint-Germain. On s’attend à jouer une équipe qui va avoir énormément la possession. On va sûrement être très regroupé tout en jouant nos attaques à fond. »

 

Le départ de Paul-Georges Ntep
« On ne va pas se le cacher, c’est une perte sur et en dehors du terrain. Il est quand même international et a beaucoup apporté à l’équipe même s’il a été freiné par ses blessures. Dans le vestiaire, il nous a porté par ses conseils, mais c’est le mercato qui veut ça. Je trouve ça dommage, mais des recrues comme Kalulu, qui vient d’arriver, vont sûrement apporter à ce groupe. Avec le départ d’un joueur comme Paul-Georges (Ntep), on va devoir prendre nos responsabilités. Surtout les jeunes. Il va falloir être dans les meilleures dispositions pour se lâcher. »

 

Le sentiment de revanche après la gifle reçue à Paris lors du match aller (4-0) ?
« Il y a forcément un sentiment de revanche par rapport au match aller, mais il ne faut pas oublier que le PSG avait réalisé l’un de ses meilleurs matches. On ne va pas se mettre de pression supplémentaire par rapport à cette rencontre. On va essayer de jouer notre jeu pour repartir sur de bonnes bases en 2017 sans préparer de plans ou de réelles tactiques individuelles. »

Pas de plan anti-PSG…
« C’est certain ! Sur le long terme, il faut savoir garder ses objectifs et ses principes de jeu. Il n’y a que comme ça qu’on avancera. »


Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com