Accrochage Cavani-Neymar dans le vestiaire après Lyon (L'Equipe) - PSG - Pariskop

Home Actualité Autour du PSG Accrochage Cavani-Neymar dans le vestiaire après Lyon (L’Equipe)


C’est l’affaire du moment au Paris Saint-Germain depuis dimanche. Edinson Cavani et Neymar ont donné l’impression de se chamailler hier dimanche au moment d’affronter Lyon (2-0). En causes : un coup-franc et un penalty. Avant leur désaccord sur le penalty, l’Uruguayen avait tenté de frapper un coup franc réservé à l’ancien Barcelonais.

Alors que nombre de partenaire ont pris les devant pour éteindre l’incendie depuis dimanche, avec Adrien Rabiot (lire ici), Presnel Kimpembe (lire ici) ou encore Daniel Alves (lire ici), Edinson Cavani (lire ici) s’est lui expliqué hier soir (lundi) sur la brouille qui le mêle à Neymar. L’Uruguayen a tenté de calmer le jeu, mais L’Equipe va plus loin et évoque un accrochage entre les deux intéressés.

Le quotidien nous informe en effet ce matin que « Edinson Cavani et Neymar ont eu une explication dans le vestiaire après le match contre Lyon, écrit L’Equipe. Cavani lui a fait savoir en espagnol qu’il n’avait pas apprécié son attitude sur le penalty. Le Brésilien lui a répondu de manière peu aimable, selon plusieurs témoins. Cavani s’est alors levé et le ton est monté d’un cran. Il a fallu que des partenaires, a priori Thiago Silva et Marquinhos, s’interposent afin d’éviter que la situation ne s’envenime. À la suite de cette intervention, la tension est retombée. Cavani a filé sous la douche puis a quitté très rapidement le Parc. Chez lui, c’est assez inhabituel de filer si vite. […] Maxwell pourrait avoir un rôle à jouer pour démêler cette rivalité. En filigrane de cette affaire, certains au club et dans le vestiaire redoutent qu’un clan brésilien se forme. […] Aux yeux de Cavani, la seule chose qui importe est le terrain. Comme tous les goleadors, il est obsédé par le but. Ces dernières semaines, il surveillait par exemple l’écart qui le sépare encore du record de meilleur réalisateur de l’histoire du PSG, détenu par Ibra (139 contre 156). »

Une situation qui semble très dure à gérer en interne au PSG.


Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com