Quelle alternative pour Matuidi : accepter la concurrence ou partir ? - PSG - Pariskop

Home Actualité Autour du PSG Quelle alternative pour Matuidi : accepter la concurrence ou partir ?


Auteur d’une saison 2015-2016 complète sous les couleurs parisiennes, et d’un Euro 2016 réussi sous le maillot tricolore, celui qui a rejoint son club de cœur au début de l’ère des investisseurs Qataris, à l’été 2011, Blaise Matuidi serait sur le point de plier bagage.

Annoncé du côté de la Juventus de Turin, Matuidi pourrait prochainement filer de l’autre côté des Alpes. La faute à un changement de staff, mais surtout à l’arrivée du renommé Unai Emery débarqué avec son 4-2-3-1 chère au coach Basque, un système qui a porté ses fruits lorsqu’il dirigeait alors le FC Séville. En effet, si Matuidi restait à Paris il serait amené à être en concurrence pour une place de milieu axiale avec Marco Verratti, Thiago Motta, le prometteur Adrien Rabiot ou encore le protégé du technicien Ibérique Grzegorz Krychowiak, artisan de la réussite sévillane lors du dernier exercice sous la houlette d’Emery, fraîchement arrivé dans les bagages de ce dernier. Rude concurrence donc avec 2 places pour 5 hommes. Un luxe pour le PSG que n’importe qu’elle équipe rêverait d’avoir, oui mais qui pourrait causer des problèmes à long terme en interne, quand on sait que chacun d’eux pourraient être titulaires dans les grosses écuries européennes. Surtout qu’Emery aurait fait de Thiago Motta, Krychowiak et Verratti ses priorités dans l’axe, après avoir nommé l’expérimenté Italien vice-capitaine, faisant dès lors régresser Matuidi dans la hiérarchie des milieux de terrain. A 29 ans Matuidi doit donc trancher : accepté la concurrence et la rotation de l’effectif, ou mettre les voiles afin de poursuivre sa progression.

Acteur phare de l’ascension du PSG ces dernières années, Matuidi a su s’imposer avec les différents entraineurs passés par le PSG depuis 5 saisons, et gagner le respect de la direction parisienne par sa discrétion et son efficacité, en témoignent les propos de Nasser Al-Khelaïfi, « un pilier de l’équipe, » déclare le boss du PSG. Titulaire indiscutable d’abord avec Antoine Kambouaré, puis Carlo Ancelotti et enfin Lauren Blanc, Surnommé Marathon Man, la pieuvre ou encore le chewing-gum pour son activité inépuisable sur le terrain, Matuidi s’est même vu offrir une chanson en son honneur par le rappeur Niska, « Matuidi charo », expliquant ainsi les célébrations sous forme de danse du milieu Parisien à chacun de ses buts, reprenant les pas du rapeur dans le clip. 240 matchs et 26 buts toutes compétitions confondues, c’est aussi en arrivant au PSG que Matuidi a percé en équipe de France avec désormais 51 sélections, homme fort de Didier Deschamps, participant ainsi au Mondial 2014 et à l’Euro 2016.

Emery peut-il se passer de Matuidi ? Quelque soit le verdict de cet épisode, Matuidi aura marqué de son emprunte son passage au sein du club de la capitale.


  • chingachgooq

    avec le salaire qu’il a , il va accepter la concurrence, car dans tous les grands clubs il y en a, si tu n’est pas un cadre indéboulonnable.
    Ce qui n’est pas le cas , avec un nouveau systeme de jeu à 2 milieu, VERRATTI + ( Rabiot, Matuidi, Motta, kryschoniak, calegari ) rabiot motta kryschoniak vont avoir du temps de jeu, surtout que motta est vice capitaine, attention à AURIER qui est polyvalent et qui est tout a fait capable de suppléer au milieu.

Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com