Bouchet tente de tacler Paris, ancien président marseillais lors des 8 défaites d'affilée (2002/2004) - PSG - Pariskop

Home Actualité Autour du PSG Bouchet tente de tacler Paris, ancien président marseillais lors des 8 défaites...


Christophe Bouchet, l’ancien président de l’Olympique de Marseille connu pour avoir vécu la série de feu de 8 défaites d’affilées face au Paris Saint-Germain, n’a pas été tendre à l’égard de la domination parisienne sur le championnat de France, en soutenant que les autres clubs ont des raisons de se sentir lésés.

« Je ne vivrais pas bien la domination économique du PSG et je serais combatif. Il y a quinze ans, je n’avais pas eu peur de ferrailler contre la Ligue pour obtenir une répartition des droits télé plus logique. Aujourd’hui, on voit que j’avais raison car cela a permis à certains de dégager des marges de manoeuvre considérables. Mais il faut dire qu’aujourd’hui, des clubs traditionnels comme Lyon ou l’OM jouent avec des boulets au pied. Ils ont le droit de courir 80 m là où Paris et Monaco peuvent aller jusqu’à 100, explique Bouchet dans les colonnes du Parisien. Forcément, on connaît le gagnant. Aujourd’hui, il y a une énorme anomalie dans le foot français, qui sera néfaste à terme. Le PSG et Monaco ont une fiscalité dérogatoire. Paris, car c’est un club d’Etat aux moyens illimités (NDLR : grâce au Qatar) et Monaco pour les avantages fiscaux que tout le monde connaît en principauté. Le système est bancal. En Espagne ou en Italie, un club, s’il bosse bien, peut espérer gagner à la loyale. En France, c’est impossible. C’est une erreur majeure. La valeur économique du foot, c’est son incertitude sportive. »

Christophe Bouchet craint que cette domination sportive et économique ne soit néfaste pour le football français.

« À Guingamp, Angers ou Nice, on va trouver sympa de voir Neymar au stade, mais une fois seulement. […] Soyons directs, si le Qatar est au PSG, c’est pour avoir une belle image jusqu’à son Mondial en 2022. Mais ensuite, que se passera-t-il si le Qatar s’en va ? En attendant, les autres clubs sont victimes d’une manipulation génétique : avant, dans leur ADN, il y avait l’envie permanente de gagner des titres. Aujourd’hui, tous entament les compétitions avec la certitude de ne pas les remporter. C’est inquiétant. »

En même temps on peut comprendre la frustration de l’ancien patron marseillais quand on sait qu’il n’a jamais vaincu le PSG entre 2002 et 2004, et à cette époque il n’y avait pas encore Nasser Al-Khelaïfi.

Petit rappel, histoire de :

26 octobre 2002 Ligue 1 (12ème journée) Parc des Princes PSG 3 – 0 OM
25 janvier 2003 Coupe de France (1/16ème de finale) Parc des Princes PSG 2 – 1 OM
9 mars 2003 Ligue 1 (30ème journée) Stade Vélodrome OM 0 – 3 PSG
30 novembre 2003 Ligue 1 (15ème journée) Stade Vélodrome OM 0 – 1 PSG
24 janvier 2004 Coupe de France (1/16ème de finale) Stade Vélodrome OM 1 – 2 PSG
25 avril 2004 Ligue 1 (33ème journée) Parc des Princes PSG 2 – 1 OM
6 novembre 2004 Ligue 1 (13ème journée) Parc des Princes PSG 2 – 1 OM
10 novembre 2004 Coupe de la Ligue (1/16ème de finale) Stade Vélodrome OM 2 – 3 PSG

Articles similaires

0 178

Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com