Hommage à Francis Borelli, décédé il y a six ans - PSG - Pariskop

Home Actualité Hommage à Francis Borelli, décédé il y a six ans


Francis Borelli, président emblématique du PSG est décédé le 2 octobre 2007 des suites d’une longue maladie. Son amour pour le Paris Saint-Germain l’aura suivi jusqu’au bout. Les jeunes supporters doivent ignorer son importance dans l’histoire du club, c’est pourquoi nous vous proposons de retracer son parcours.

Francis Borelli fait partie du « gang des chemises roses« , qui reprend le club du Paris Saint-Germain en 1973, trois ans après sa création « officielle ». Le club vient alors d’être promu en deuxième division. Le président est alors tout aussi emblématique, puisqu’il s’agit de Daniel Hechter. Le créateur français est notamment à l’origine du maillot « historique » Bleu-Rouge-Bleu.

maillot-1981

 

Le 9 janvier 1978, Francis Borelli est élu président par le comité du club. Pendant les treize années où il préside le PSG, le club remporte ses premiers trophées majeurs : deux coupes de France (en 1982 et en 1983) et son premier titre de champion de France (en 1986).

Au delà des trophées qu’il a permis au Paris Saint-Germain de remporter, Francis Borelli était surtout un supporter d’exception. Quelques citations nous permettent de mesurer son attachement au Paris Saint-Germain.

_____

« Cette terre bénie du Parc »

En 1982, le PSG remporte son premier trophée majeur, la Coupe de France, dans les derniers instants du match.

« Le but de Rocheteau, c’est le moment le plus intense de ma vie. Je n’y croyais plus. C’était cuit, pour plaisanter, je disais aux gens à côté de moi : ‘on ne peut pas ne pas égaliser !’. Et puis Rocheteau a marqué… C’était la délivrance ! L’explosion de joie ! Impensable… Alors, j’ai embrassé la pelouse, cette terre bénie du Parc, pour remercier le ciel… comme les Musulmans que je voyais en Tunisie, qui embrassaient la terre pour remercier leur Dieu. »

borelli-embrasse-la-pelouse

_____

« Il n’y a que ces couleurs Parisiennes qui illuminent mon cœur »

En avril 1999, le PSG connaît des moments difficiles. Borelli écrit un texte qui est diffusé sur les écrans du Parc.

« Le PSG est un Club qui m’a tout donné. Oui j’aime le PSG d’un amour indéfectible. Le temps n’a rien gommé. J’aime le PSG. Et personne ne pourra me changer. Comme vous les supporters, je souffre aujourd’hui. Comme vous les dirigeants, j’encaisse les bruits et le son d’un blues désaccordé. Comme vous les footballeurs, je m’accroche au prestige en suspens de Paris. Depuis mon retour de Cannes, je n’ai jamais raté un match du PSG au Parc des Princes. Comme beaucoup d’entre vous. J’entends quelques quolibets. Comme vous. Qu’importe : on pourra même me traiter de fou, il n’y a que ces couleurs Parisiennes qui illuminent mon cœur. Et à chaque blessure, il saigne ce cœur-là. Mais il s’enflamme encore. »

borelli-qu'on me traite de fou

 

_____

« Le PSG est quelque chose d’extraordinaire, c’est tout mon Amour »

En 2000, Laurent Fournier organise un jubilé au Parc des Princes, Francis Borelli en profite pour évoquer la place du PSG dans sa vie.

« Le PSG c’est mon Amour, c’est ma passion. Tout ce qui vient du Paris Saint-Germain m’enchante. J’ai presque envie de vous dire que je suis souvent triste. J’ai connu des moments merveilleux, extraordinaires, mais c’est vrai que là je me sens un peu mal à l’aise parce que je sais que plus jamais je pourrai travailler, m’amuser, vivre avec le PSG. Il m’arrive d’être triste, de temps en temps très gai. Le PSG est quelque chose d’extraordinaire, c’est tout mon Amour. Il n’y a rien qui me soit arrivé de mieux. »

 « Aux Grands Hommes le Parc des Princes reconnaissant
Borelli au Panthéon du Paris Saint-Germain… Merci Francis ! »

aux grands hommes-borelli


  • DOUVRY

    J’ai eu le plaisir de connaître Francis Borelli dans les années 80, c’était un homme charmant. Il aimait beaucoup son club, les artistes et les femmes. Il était très apprécié de son entourage.

Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com