Pastore et son amour des maillots - PSG - Pariskop

Home Actualité Pastore et son amour des maillots


Le PSG a présenté officiellement son troisième maillot de la saison, un maillot blanc dont la particularité est d’avoir les logos Nike et du PSG dans une matière qui change de couleur en fonction de l’angle de vue et de son inclinaison. L’occasion a été donnée ainsi d’interviewer Javier Pastore, et ce qu’on a découvert c’est un amour immense d’El Flaco pour les maillots.

  • Son maillot préféré du PSG depuis son arrivée au club
    « Je n’ai pas particulièrement de porte-bonheur, mais les maillots que j’ai portés représentent les cinq années incroyables que j’ai passées ici. Nos maillots sont toujours beaux à mes yeux, parce que je suis content de les revêtir. Au niveau esthétique, le nouveau qui sort, le blanc, c’est le plus beau de tous. Il est élégant, magnifique. »
  • Sa collection incroyable de maillots
    « Je suis un collectionneur. J’ai commencé à garder les maillots dès les premiers matchs que j’ai joués, avec mon équipe de Talleres, en Argentine. C’est une chose que ma mère m’a mise en tête, d’avoir des maillots, de les conserver. C’est important pour le moment où je ne jouerai plus, pour me rappeler des instants passés sur le terrain, des joueurs avec qui j’ai joué et de ceux que j’ai affrontés. J’ai plus de 400 maillots à la maison. »
  • Leur conservation
    « Je n’ai pas de pièce, mais j’envisage de construire un endroit pour exposer toutes les choses que j’ai stockées. J’ai aussi beaucoup de chaussures de joueurs avec ou contre qui j’ai joué. De nombreux maillots de toutes les nationalités, de tous les championnats. J’aime beaucoup. J’ai la chance de connaître pas mal de joueurs, alors parfois quand je veux vraiment le maillot de quelqu’un en particulier, je demande à un ami qui l’affronte de lui demander et de me le faire passer. »
  • Sa pièce préférée
    « J’en ai beaucoup. Quand j’ai joué en Italie, j’ai échangé mon maillot avec Del Piero, Totti, Ronaldinho… En vérité, quand je suis arrivé en Serie A, à 19 ans à Palerme, la première fois que j’ai rencontré la Roma et la Juventus, quand j’ai vu Del Piero et Totti, je ne pensais même pas à marquer. Je voulais seulement échanger mon maillot avec eux. J’ai réussi à l’avoir, c’était quelque chose de magnifique. J’aime aussi beaucoup garder ce qui appartient aux copains : maillots, shorts, chaussures que je leur demande. »
  • Son attachement pour le numéro 10
    « Oui… Ce n’est pas très important, mais c’est un numéro qui esthétiquement sonne toujours bien. Je suis très content d’avoir le numéro 10. C’est ma position de joueur. C’est plus significatif pour ça que pour le numéro. C’est sûr qu’il sera encadré bien en vue dans ma maison. »

Un immense collectionneur alors qui nous rappellerait Louis Nicollin très certainement, mais nous aurions souhaité qu’il enfile les buts et les passes décisives sinon les bonnes prestations tout comme il le fait avec ces maillots.


Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com