Pastore malgré lui - PSG - Pariskop

Home Actualité Pastore malgré lui


Pastore divise au sein de la communauté PSG, El Flaco arrivé pour 42 Millions d’Euros à l’été 2011 déçoit parfois, régale ensuite et montre une certaine irrégularité dans ses performances. Sorti sous les sifflets du public lors du match contre Guingamp, il déclarera lui-même à la presse « Je comprends les sifflets des supporters ». Certains puristes diront qu’il faut avant toute chose regarder les stats, et les siennes laissent à réfléchir, elles sont sûrement bien meilleures que ce que vous pouvez penser.

Au début de la saison 2011/2012, l’Argentin en provenance de Palerme est attendu par tout le monde, il régale de ses gestes techniques lors de ses premiers matchs au Parc mais laisse déjà apparaître une certaines nonchalance. Il réalise tout de même une saison très correcte niveau statistique puisqu’en 30 titularisations il va inscrire 13 buts et délivrer 5 passes décisives. 13 buts qui vont le placer 2ème meilleur buteur du club derrière un certains Luis De Carvalho Nene et 8ème meilleur buteur de Ligue 1 devant Belhanda ou encore Loïc Rémy.

Une première saison qui laisse envisager l’éclosion du jeune Argentin la saison suivante après quelques sélections nationales au côté de Lionel Messi mais c’est sans compter sur les arrivées des stars du PSG à l’été 2012 : Ibra, Thiago Silva et d’autres. Comment Pastore va-t-il supporter de ne plus être sous les lumières des projecteurs ? Est-ce que cela va le libérer ?

Mais c’est bel et bien cette saison 2012/2013 qui va déclencher les foudres de certains, parfois très bon en Ligue des Champions, sorti à la mi-temps contre l’OM pour la médiocrité de son jeu, délivrant une passe de génie, puis 10 minutes après totaliser 5 pertes de balles d’affilée. On ne sait quoi penser de l’Argentin même s’il aurait pu être le sauveur de la saison avec ce but inscrit au Camp Nou contre le FC Barcelone. Les stats de sa saison parle d’elles-mêmes, seulement 4 buts en Ligue 1 et 8 passes décisives, il est loin de faire partie des cadors.

Alors, chacun se fera sa propre opinion, certains parleront d’un génie incompris, d’autres simplement d’un joueur médiocre, d’un coup marketing pour lancer le PSG sous l’ère qatarie. Mais il semblerait bel et bien que les choses ne vont pas aller en s’arrangeant pour l’argentin avec une blessure à la cuisse, une concurrence accrue au milieu de terrain, le retour de Ménez… Tout cela penche donc en défaveur d’El Flaco, qui se doit d’être aussi bon qu’à l’entraînement, comme l’a dit Laurent Blanc.


Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com