Sakho : "La concurrence ne m’a jamais fait peur" - PSG - Pariskop

Home Actualité Autour du PSG Sakho : « La concurrence ne m’a jamais fait peur »


Transféré à Liverpool le dernier jour du mercato, Mamadou Sakho a accordé un entretien au quotidien L’Equipe pour revenir sur son départ. L’ancien défenseur du PSG évoque son choix de quitter le PSG en précisant qu’il n’a pas de problème avec la concurrence : 

« J’ai accompli beaucoup de choses avec Paris dont je suis très fier et je pars la tête haute. J’espère maintenant que la relève sera opérationnelle pour suivre le chemin que des joueurs formés au club ont tracé. On est les représentants du centre de formation. Avant, on disait qu’aucun joueur n’en sortait. On a prouvé le contraire. Avec le nouveau projet du club, on dit toujours que ce sera difficile pour les jeunes de s’imposer et grandir. Mais ils doivent y croire. Cet été, mon premier désir, c’était de continuer à progresser. Mais ma carrière m’a dicté ce choix-là. Je l’assume sans regret. Je n’éprouve aucune amertume. Je suis très fier d’avoir signé à Liverpool. De la même manière que je pars avec fierté du PSG, avec un titre de champion, une Coupe de France et une Coupe de la Ligue en poche. Vous savez, il y a des choses qui se passent dans un club dont je ne parlerai pas. Je dis juste, contrairement à ce que j’ai pu entendre, que la concurrence ne m’a jamais fait peur. Moi, j’ai grandi dans le combat. A Liverpool, vous croyez qu’il n’y aura pas de concurrence à mon poste ? Partir a été mon choix. Je ne suis pas poussé vers la sortie. A l’époque, Laurent Blanc disait lui-même qu’un joueur devait faire ses choix par rapport à l’équipe nationale, et il me l’a confirmé. C’est ce qui m’arrive. Je voulais juste que ma non convocation pour l’Euro 2012 ne se reproduise pas. J’ai voulu rendre au PSG ce qu’il m’avait apporté. Partir en janvier aurait été dommage pour les deux camps. Bien sûr, j’aurais pu faire le jackpot financièrement, mais ce n’était pas mon choix. Je voulais que le club s’y retrouve aussi. Nasser Al-Khelaïfi ne voulait pas me laisser partir. Mais c’est quelqu’un de compréhensif. Il a vu mes états d’âme. Pour le bien-être de tous, il a su lâcher la corde. Pourquoi Liverpool ? Parce que la Premier League est le meilleur championnat du monde. C’était le club qui me proposait le projet qui me correspondait le mieux. Anfield et le Parc ? Ce n’est pas comparable. Le PSG, c’est mon berceau. Je tiens d’ailleurs à remercier le public pour l’ovation qu’il m’a donnée, samedi dernier, alors que j’étais à Liverpool en train de signer mon contrat. De toute façon, je sais qu’il reconnait les vrais parisiens. »


Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com