Avril, mai, juin : Le bilan complet du PSG (2/4) - PSG - Pariskop

Home Actualité Avril, mai, juin : Le bilan complet du PSG (2/4)


L’année 2013 a été un très beau cru pour le club, les joueurs et les supporters du PSG. A l’occasion des fêtes de fin d’année, il est l’heure de faire le bilan complet de cette année civile 2013. Deuxième partie : les mois d’avril, mai et juin. 

bilan4 alex

Avril 2013 –
LDC 1/4 : PSG 2-2 Barcelone
(Ibrahimovic, Matuidi)
L1 31e : Rennes 0-2 PSG
(Ménez, Ibrahimovic)
LDC 1/4 : Barcelone 1-1 PSG
(Pastore)
L1 32e : Troyes 0-1 PSG
(Matuidi)
CDF 1/4 : Evian 1-1 PSG (4-1 tab)
(Pastore)
L1 33e : PSG 3-0 Nice
(Ménez, Ibrahimovic, Chantôme)
L1 34e : Evian 0-1 PSG
(Pastore)

Ce mois d’avril déterminera si oui ou non, Paris peut jouer sur tous les tableaux dès cette saison. Le premier match permet au PSG de se confronter à un ogre sur la scène européenne : Barcelone. Au Parc des Princes vêtu de ses habits de lumière, les parisiens veulent se donner une option sur la qualification. Mais un but de Messi en première période contraint les hommes de Carlo Ancelotti à changer de plan. A dix minutes de la fin, Ibrahimovic redonne l’espoir à Paris en reprenant, légèrement en position de hors-jeu, le ballon à la suite d’une tête de Thiago Silva sur le poteau. Les espoirs sont de courte durée puisque quelques minutes plus tard, Sirigu fauche A.Sanchez dans la surface. La sanction est implacable, Xavi transforme le penalty. Alors qu’il ne reste que quelques secondes à jouer, la dernière offensive parisienne donne lieu à une reprise de Matuidi qui, déviée par Bartra, prend à contre pied Valdes dans un Parc des Princes en folie. 2-2, tout est possible au retour !

Inséré entre les deux rencontres face à Barcelone, les parisiens n’ont pas un déplacement facile à Rennes. Une accélération de Ménez, qui signe un des plus beaux buts de la saison, et une passe décisive de Beckham pour Ibrahimovic rendent ce match savoureux. A ce stade de la compétition, le PSG compte 11 points d’avance sur la 3e place à 7 journées de la fin et conforte un peu plus sa volonté de participer à la Ligue des Champions durant le maximum de saison à venir.

Une Champions League que les parisiens retrouvent au Camp Nou. Dans ce stade rempli avec plus de 96.000 spectateurs, le PSG a tout à gagner contre Barcelone. Avec un score 2-2 à l’aller, l’exploit devient possible quand Pastore réussit à ouvrir la marque sur un contre lancé par Ibrahimovic. Malheureusement, les erreurs contre les joueurs blaugrana se payent cash. Il suffit d’une accélération de Messi prenant toute la ligne défensive parisienne à défaut pour permettre à Pedro de récupérer le ballon et mettre une frappe limpide imparable. Le parcours en Ligue des Champions s’arrête au stade des quarts de finale.

Difficile de se faire éliminer quand on a perdu aucun des deux matchs directs, surtout face à Barcelone, mais il est important que les parisiens se remettent en selle sur le terrain de Troyes. Un match difficile à cause de la fatigue accumulée ces derniers jours notamment grâce à trois déplacements en sept jours. Mais un but de l’ex-troyen Matuidi montre que Paris ne lâche rien. Une performance confirmée par les succès contre Nice (3-0) et à Evian (0-1) lors des 33e et 34e journée. Avec ces trois précieuses victoires, Paris est assuré de finir dans les deux premiers du classement grâce à ses 13 points d’avance sur le troisième, Lyon, à quatre journées de la fin.

Un mois pas tout à fait idéal avec l’élimination en Ligue des Champions et… en Coupe de France. A la suite de la qualification glanée contre Marseille à la fin du mois de mars, Evian accueille le PSG. Une réalisation de Pastore permet à Paris de prendre les devants avant que Khalifa n’égalise avant la mi-temps. Une fin de match qui tourne en eau de boudin quand l’arbitre siffle la fin du match, puis des prolongations, et que la séance de penalty démarre. Une série gagnée par les savoyards qui profite des tirs aux buts manqués d’Ibrahimovic et Thiago Silva pour gagner 4-1.

bilan5 sakho

Mai 2013 –
L1 35e : PSG 1-1 Valenciennes
(Alex)
L1 36e : Lyon 0-1 PSG
(Ménez)
L1 37e : PSG 3-1 Brest
(Ibrahimovic x2, Matuidi)
L1 38e : Lorient 1-3 PSG
(Ibrahimovic, Gameiro x2)

Avec 9 points d’avance sur Marseille avant la 35e journée, il ne faut plus qu’une victoire en quatre matchs au PSG pour s’assurer le titre de champion de France 2013. Avec l’accueil de Valenciennes, tout voulait que Paris soit sacré au Parc des Princes. Malheureusement le match sera cauchemardesque. Beckham, Verratti et Sirigu suspendus, Ancelotti est obligé de faire un peu tourner. Après le quart d’heure de jeu, Danic créé la stupeur en ouvrant le score et en trompant Douchez, gardien d’un soir. Avant la mi-temps, Castro décide d’expulser Thiago Silva alors que le défenseur se téléscope avec l’arbitre en voulant lui demander quelques explications sur ses décisions. Une attitude scandaleuse qui fera sortir Leonardo de ses gonds après le match en assénant un coup d’épaule à ce même arbitre dans les couloirs du Parc des Princes (qui lui vaudra une suspension d’un an puis une annulation pour vice de forme). En fin de match, Alex égalise et sauve les meubles.

C’était peut-être un signe finalement. Paris, promis à glaner le titre lors des saisons à venir, peut être sacré à Gerland, sur la pelouse du récent septuple champion de France. Alors que les débats sont équilibrés, un beau jeu en triangle entre Ibrahimovic, Thiago Motta et Ménez conclut par ce dernier permet au PSG de venir s’imposer 0-1 sur la pelouse de Lyon. Avec 7 points d’avance à deux journées de la fin sur Marseille, Paris est sacré champion de France 2013, 19 ans après le dernier titre en 1994. Au lendemain de la victoire à Lyon, le club a eu la bonne idée de faire parader les joueurs sur un bus impérial le lundi 13 mai. Le parcours permet à toute l’équipe ainsi que le board parisien d’aller du Parc des Princes au Trocadero où une esplanade est installée. Malheureusement, la fête est écourtée à cause de perturbateurs mélangés aux vrais supporters parisiens sur la place du Trocadero où les joueurs ne restent que six petites minutes…

Pour les deux dernières journées de Ligue 1, le PSG fait tourner mais cela ne l’empêche pas de ramener deux nouvelles victoires pour finir la saison avec 83 points, soit le meilleur total en L1 depuis Lyon en 2005/06. Contre Brest la fête est de mise (pour rattraper les derniers débordements). La présentation du nouveau maillot en before, une victoire 3-1 avec un dernier doublé d’Ibrahimovic et un but de Matuidi, puis un feu d’artifice et la remise du trophée des mains de Thiriez en after. Cette rencontre sera le dernier match de la carrière de Beckham qui sort en larmes. Une soirée inoubliable. Une semaine après et pour le dernier match de la saison, Paris s’impose 3-1 à Lorient avec un dernier but d’Ibrahimovic, qui finit la saison à 30 buts, et un doublé de Gameiro en guise de cadeau d’adieu sur son ancienne pelouse.

bilan6 blanc

Juin 2013 –

Avec son titre de champion de France, cette fin de saison est marquée par la suspension de Leonardo et les envies de départ d’Ancelotti vers le Real Madrid. Un départ qui sera acté avec la signature à la Casa Blanca le 25 juin pour succéder à Mourinho. Le même jour, le PSG annonce le recrutement à sa tête de Laurent Blanc qui bénéficie d’une expérience gagnante avec Bordeaux et en équipe de France : champion de France 2009 et vainqueur de la Coupe de la Ligue la même année avec les Girondins, série de 23 matchs sans défaite et un quart de finale de l’Euro 2012 avec les Bleus. Surnommé le « Président », Laurent Blanc ne sait pas encore à quelle sauce il va être mangé avec cet effectif de qualité…

Récapitulatif –
Partie 1 : janvier, février, mars
Partie 2 : avril, mai, juin

Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com