Brest 2-5 PSG : Comme à l'entrainement... ou presque - PSG - Pariskop

Home Actualité Brest 2-5 PSG : Comme à l’entrainement… ou presque


Après trois jours où les instances ont repoussé la rencontre à deux reprises, Paris est finalement venu à bout de Brest en 32e de finale de la Coupe de France, 2-5. 

Ouf, le match s’est enfin joué. Un des derniers matchs de ces 32e de finale de la Coupe de France a facilement tourné à l’avantage du PSG qui se qualifie donc pour les 16e de finale où Montpellier l’attend. Pour cette rencontre, Laurent Blanc avait décidé de mettre l’équipe type d’entrée sauf Rabiot et Douchez qui remplaçaient Verratti, absent, et Sirigu, sur le banc.

Même si les premières tentatives sont brestoises, c’est Paris qui fait le trou d’entrée. Après dix minutes de jeu et sur une superbe action orchestrée sur le côté gauche, Ibrahimovic est à la retombée du ballon et place une demi-volée de l’extérieur du droit en pleine lucarne d’Hartock (0-1, 10e). Pas le temps de souffler que Thiago Motta fait le break quelques minutes plus tard. Lancé par Maxwell dans la surface bretonne, Matuidi centre en première intention pour Motta qui met le ballon au fond d’un judicieux tacle glissé (0-2, 15e). Deux buts d’avance après 15 minutes de jeu, il n’en fallait pas plus que pour le PSG se mette à gérer d’autant plus que Brest n’est pas si dangereux. Jusqu’à cette 33e minute qui tente de relancer le suspense de la rencontre. Suite à un malentendu entre les joueurs parisiens dans la surface, le ballon revient sur Lesoimier à l’entrée de la surface parisienne qui met une frappe imparable en pleine lucarne (33e, 1-2). Alors que l’on croit, tout du moins les commentateurs d’Eurosport, que l’exploit reste encore possible pour Brest, Ibrahimovic douche les espoirs bretons. D’abord à la reprise d’un coup franc de Motta (39, 1-3) puis grâce à un caviar de Cavani, il inscrit deux buts coup sur coup juste avant la mi-temps (42e, 1-4).

Le travail a été fait en première période ? Pas tout à fait. Lavezzi, qui voulait également participer à la fête termine le travail. Lancé par le Z en profondeur, El Pocho croise sa frappe et trompe un Hartock, déjà désabusé (47e, 1-5). La reste de la partie permet à Laurent Blanc de faire tourner un peu l’effectif avec les rentrées de Lucas, Pastore et Ménez pour faire souffler Ibrahimovic, Thiago Motta et Lavezzi. Une dernière frayeur avec  la réduction du score de Brest en tout fin de match. Ayité est servi dans les trous de la défense parisienne et ajuste Douchez d’une frappe lourde, qui ne peut que dévier la balle dans ses buts (89e, 2-5).

En 16e de finale, Paris affrontera Montpellier au Parc des Princes. Le match se déroulera le mercredi 22 janvier, trois jours après la rencontre en L1 face à Nantes. Cette fois ce sera peut-être un peu plus difficile.

Crédits photo : C.Gavelle/PSG.fr


Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com