Daniel Riolo : "Quelqu'un va devoir taper du point sur la table" - PSG - Pariskop

Home Actualité Daniel Riolo : « Quelqu’un va devoir taper du point sur la table »


Le club de la capitale connait un début de saison mi-figue mi-raisin avec 13 points en sept journées et déjà deux défaites au compteur, tout ne se passe pas comme prévu. Sur les ondes de RMC, le journaliste et polémiste Daniel Riolo s’est exprimé sur cette situation. Il évoque notamment le cas de Thiago Silva, ce dernier étant quelque peu frustré suite à sa non participation au JO au Brésil du fait du refus parisien.

Pour Riolo, il manque un patron pour tout mettre en ordre dans ce début d’exercice. Un rôle qui n’est assumé ni par Nasser Al-Khelaïfi, ni par Patrick Kluivert. Le changement d’air insufflé par l’arrivée d’Unai Emery a du mal à prendre forme dans un vestiaire qui se connait depuis maintenant des années : « Emery a été bien accueilli par le groupe. En arrivant il a dit qu’il remettait tout à plat. Je trouvais ça bien. Sauf qu’en interne, la remise en cause des statuts et d’une certaine forme de hiérarchie, sachant que le grand totem est parti, sachant que les autres membres du comité des sages sont en fin de parcours, Maxwell, Motta et Thiago Silva… Alors Thiago Silva n’est pas content. C’est quelqu’un qui a l’air très gentil mais c’est plutôt un mec du genre relou, il chouine parce qu’il n’a pas eu sa prolongation de contrat, il chouine parce qu’il n’a pas été aux JO, il chouine parce que certains avaient des privilèges avec Blanc, qui avait laissé le management à ce comité des sages, qui de fait n’existe plus puisque Emery reprend le pouvoir… et redistribue les rôles. On se retrouve aussi dans l’effectif avec les Français contre les autres groupes, ce groupe qui ne comprend pas trop la mise à l’écart de Ben Arfa, avec cette pression médiatique qu’Emery ne comprend pas du tout… Il est un peu isolé l’entraîneur. Le changement dans les habitudes n’est pas encore réellement compris. Et puis, dernier truc, comme Ibra n’a pas été remplacé, il y a un doute dans le vestiaire sur les ambitions du club. Je veux bien entendre ces soucis. Mais que font Patrick Kluivert et Nasser al-Khelaifi ? A un moment donné, quelqu’un va devoir taper du poing sur la table pour dire qu’il va falloir s’y mettre, qu’il y a un entraîneur. Il manque un vrai boss pour remettre le club dans le bon sens. »

Qu’on se le dise, le technicien basque a encore du pain sur la planche…


  • unvraisupporter

    poing et pas point..pour le titre…^^…ensuite c’est surtout sur sa tronche de pseudo-connaisseur de foot qu’il faudrait taper du poing…comme certains le disent,riolo rigolo

Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com