Dugarry allume les clubs de Ligue 1, sauf Paris et Monaco - PSG - Pariskop

Home Actualité Dugarry allume les clubs de Ligue 1, sauf Paris et Monaco


Dans l’édition de la semaine de France Football, Christophe Dugarry s’exprime sur le niveau de la Ligue 1. S’il refuse d’utiliser le mot « médiocre », le Champion du monde 1998 est sévère sur le niveau des clubs français.

« À terme, j’espère que le PSG et Monaco seront les catalyseurs. Qu’ils auront obligé les autres clubs à être plus rigoureux, plus sérieux, plus concentrés, meilleurs techniquement. Je ne veux pas utiliser le mot médiocre. Si ces derniers en sont là aujourd’hui, ce n’est pas parce qu’ils ne sont pas bons mais qu’ils ne font pas ce qu’il faut. Le championnat reste empêtré dans sa culture du frein à main. Cela se voit dans les discours d’équilibre de nos entraîneurs et dans les compos de leur équipe. Les Allemands ne sont pas meilleurs que nous, simplement, ils ont une philosophie différente. »

Photo : Droits réservés

  • Lolo 95

    Pour une fois,je suis d’accord avec Duga! Marre de ces équipes qui jouent à 9 devant leurs 18m, marre de cette frilosité offensive et de ces putains de bus garés devant les buts adverses…Marre de cette L1 de merde qui ne nous propose que peu de spectacle et marre de ces « faux investisseurs » (Ow,Rennes,Bordeaux par exemple!) qui ne font rien pour faire grandir leur club sur la scène nationale et européenne!!! Heureusement que Paris égaye et éclabousse de sa classe cette pauvre L1 chaque semaine 😉

  • Desproges54

    C’est pas qu’un problème de philosophie, de frilosité ou d’attaque a outrance. C’est surtout un problème de professionnalisme. En France on pratique au niveau pro comme ailleurs ils pratiquent au niveau amateur…. Nos joueurs français sont souvent surpris de l’intensité mis à l’entrainement quand ils vont à l’étranger!
    C’est ça le soucis. En France on a des staffs qui ont une culture trop peu prononcée du travail rigoureux. On l’a vu à Ajaccio. Quand on les voit pleurer après les méthodes de Ravanelli, alors qu’il n’a fait qu’appliquer les méthodes normales quand on prétend jouer le haut niveau, ça laisse songeur. Conclusion: les joueurs ajacciens ne sont pas de vrais joueurs de haut niveau. Ils ne travaillent pas tous les jours avec l’intensité nécessaire au haut niveau. Sur un match contre Paris ou Marseille, ils sont capables de mettre cette intensité là. Mais sur une saison, le trop faible niveau de travail les empêchent de maintenir un tel niveau de manière constante. C’est aussi pour ça que nos clubs se font taper sur la scène européenne par des clubs beaucoup plus faibles. En France, nos joueurs travaillent comme dans l’administration….

Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com