Edinson Cavani, une prolongation qui n'avance pas et qui pose question - PSG - Pariskop

Home Actualité Edinson Cavani, une prolongation qui n’avance pas et qui pose question


Étincelant en ce début de saison, Edinson Cavani commence, petit à petit, a dissiper les doutes autour de lui. Actuellement meilleur artilleur en Europe avec ses onze réalisations en neuf rencontres, le matador se sent bien dans la capitale française. Lié au PSG jusqu’en juin 2018, une prolongation était évoquée en fin de saison dernière. Pourtant, celle-ci ne serait pas vraiment à l’ordre du jour s’il on se réfère au journal L’Equipe. Explication.

Zlatan Ibrahimovic parti, Edinson Cavani peut enfin occuper la place qu’il convoitait depuis maintenant trois ans. Très brouillon lors de ses tout premiers matches, l’uruguayen enchaine désormais les buts comme des perles, que ce soit avec Paris ou sa sélection. Un constat qui en appel un autre : lié au club parisien jusqu’en 2018, il serait temps de faire signer un contrat longue durée au numéro 9 rouge et bleu non ?

Dans son édition du jour, L’Equipe aborde ce dossier. Le média explique, par exemple, les raisons qui ont fait capoter sa prolongation cet été. Des raisons, il y en aurait enfaite qu’une : cette non prolongation serait directement liée à la venue de Patrick Kluivert dans l’organigramme parisien. Car le directeur du Football du PSG, n’étant pas convaincu par les performances du matador, aurait préféré attendre et faire trainé les tractations.

Aujourd’hui en grande forme, Cavani a bien conscience d’avoir les cartes en main pour son futur. Car s’il se plait au sein du Paris Saint-Germain, Cavani espère surfer sur la vague qui est la sienne en ce moment pour négocier un contrat à la hauteur. Néanmoins, toujours selon L’Equipe, il n’y aurait toujours aucune discussion en ce sens entre l’entourage de Cavani et Patrick Kluivert. Une prolongation qui est donc, pour l’instant, en Stand-by. Pourtant, il serait bon de voir Paris s’activer sur ce dossier sous peine de voir quelques cadors européens frapper à la porte. Une situation d’autant plus délicate que le marché des avant-centres est quelque peu bouché ces derniers temps.

Les semaines à venir devraient nous en apprendre plus sur le sujet. Affaire à suivre donc.


Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com