La PSG millésime 2014/2015 fera date - PSG - Pariskop

Home Actualité La PSG millésime 2014/2015 fera date


Héroïque ? Exploit ? Match d’anthologie ? Ce PSG version 2014/2015 a déjoué les statistiques et les pronostics. Même si la qualification est espérée de tous au match aller (1-1 au parc), elle se heurte à toute une série d’obstacle. Ainsi, le PSG de Thiago Silva en obtenant match nul 2-2 à Stamford Bridge a frappé un grand coup et rentre définitivement dans l’histoire du club.

Quelques points à retenir de cette rencontre pour savoir d’où on part et où on va 🙂

1. Le PSG avait 33% de se qualifier après le résultat du match aller, en jouant quasiment 90 minutes à 10 contre 11 ( expulsion d’Ibra à la 34ème) et en étant mené deux fois au score, il n’existe aucune statistique comparable depuis la création de la LDC. Cet exploit est tout simplement sans équivalent.

2. Grande première, en ouvrant le score sur une tête catapulte de David Luiz, le PSG a marqué pour la première fois de son histoire un but sur sa pelouse d’un club Anglais. Alors deux buts… qui plus est à Chelsea  Disons que là encore, le record fera date.

3. L’emblématique entraîneur, José Mourinho n’avait jamais perdu contre un club français ou après avoir fait match nul (1-1) à l’aller lors d’une confrontation européenne. Deux règles qui auréolait le Spécial one d’une invincibilité et qui viennent de recevoir une « dérogation » en un seul match.

4. Tous ceux qui estimaient que David Luiz ne valait pas ses 60 millions(un certain nombre de journaliste), (re)découvre non seulement le joueur qui avait ouvert le score contre Barcelone pour une victoire. Mais aussi un joueur qui égalise pour remettre les siens sur la route de l’exploit à trois minutes de la fin.

5. Certains parleront de la quatrième expulsion d’Ibra en LDC mais voilà, un seul joueur ne fait pas une équipe en LDC et la force de ce PSG millésime 2014/2015 est sans doute une unité à toute épreuve et donc la fin de l’Ibra-dépendance. Ou d’un exploit individuel comme le but fantastique de Javier Pastore l’an passé, dont on sait là où il nous avait finalement mené.

6. Et pour finir info spécial pour les fans du fuoriclasse,  à chaque fois que Javier Pastore a passé plus de 70 minutes dans un match de LDC cette saison, le PSG n’a jamais perdu 🙂

En conclusion, fin des exploits individuels, certains identifient dans ce PSG version 2014/2015 l’ADN du Borussia Dortmund qui les avait conduit en finale en 2013. A votre avis  ?


WP Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com