Ménès : “Je hais de plus en plus l’expression «bien en place»”

Timothe 29/03/2014 4
Ménès : “Je hais de plus en plus l’expression «bien en place»”

Dans son rituel billet de blog d’après-match, Pierre Ménès s’est exprimé sur la rencontre Nice-PSG (0-1) d’hier soir.

Ce match se prête difficilement à l’analyse, les Parisiens ont montré peu de choses face à des Niçois regroupés et peu inspirés. Finalement, ce qu’il y a à retirer de cette rencontre, c’est que le chemin vers le très attendu PSG-Chelsea est grand ouvert, et droit devant.

“C’est un fait : le PSG sait gagner en jouant à 50% de ses moyens. Les Parisiens l’ont emporté sans forcer à Nice et ont parfaitement préparé le choc de mercredi au Parc.

J’aurais presque pu faire un copier-coller de mon post de vendredi dernier, après Lorient-PSG. Même score, scénario ressemblant et surtout, même niveau de jeu côté parisien. En donnant l’impression de jouer à l’économie, Paris gagne, ne prend pas de but et Laurent Blanc gère tranquillement son effectif. Alors ceux qui disent que ça va être un autre rythme face à Chelsea me font bien marrer. Ben oui les gars, évidemment que ça va être un autre rythme.

Et quand Chelsea se fait taper à Aston Villa, c’est aussi un autre rythme. Franchement, on se doutait bien que le PSG n’allait pas jouer ce match pied au plancher pour essayer de gagner 4-0 à l’Allianz Riviera. Aujourd’hui, Laurent Blanc peut se permettre le luxe de gérer ses joueurs aussi en fonction de l’importance du match.

Après, pour parler un peu des Niçois, ce que je regrette surtout, c’est qu’il faut attendre les dernières minutes pour s’apercevoir que, tiens, ah oui, Bosetti, Maupay et Brüls étaient disponibles. Des joueurs vifs, créatifs, capables de gêner la machine parisienne. Oui, mais on les fait rentrer à un quart d’heure de la fin, à 0-1. Je ne comprendrai jamais.

Le reste du temps, les Niçois sont restés, selon cette expression que je hais de plus plus, “bien en place”. En espérant tenir le 0-0 le plus longtemps possible. Ce qui donne lieu à un spectacle affligeant. Comme après l’ouverture du score parisienne, où c’était à se demander si les Niçois étaient au courant qu’ils étaient menés.

Je pense aussi que, s’ils avaient mis un peu plus d’énergie à jouer plutôt que de râler sur l’arbitre, ils auraient fait un meilleur match. Après effectivement, je trouve que le but de Cavani aurait dû être refusé. Même si Kolodziejczak fait une sorte de petite obstruction avec ses bras, il y a faute de l’Uruguayen. C’est comme le coup-franc de la 93e minute pour une faute inexistante de Thiago Silva sur Bodmer : ce sont des décisions d’arbitrage contestables mais pas non plus scandaleuses.

Et c’est tout ce qui reste pour remettre en cause la domination parisienne. Maintenant, voilà : le PSG a cinq jours avant de passer aux choses très sérieuses et je pense qu’on verra un tout autre visage de l’équipe parisienne mercredi au Parc, face à Chelsea. Et encore une fois, c’est tout à fait logique.”

Photo : Droits réservés
  • Neyk

    Je l’aime bien ce ménès franchement, il à tout dit… J’ai hate de voir le vrai jeu parisien mercredi qui nous régale tant ! :)

  • psgman-94

    Par contre, dire qu’il y a faute de Cavani sur le but, il faut juste n’avoir JAMAIS jouer au foot, ce qui est le cas de Menes visiblement. Si tu siffles faute là-dessus, tu arrêtes le foot, tu fous quatre barres de chaque côté du terrain, tu alignes les mecs dessus et tu joues au baby-foot, au moins il n’y aura pas de contacts.

    • Funkybracadabra

      haha c’est bien vrai, et j’aime bien l’image :)

    • Timothe

      Superbement imagé !