Lettre ouverte à Mamadou Sakho - PSG - Pariskop

Home Actualité Lettre ouverte à Mamadou Sakho


Cher Mamadou,

Voilà c’est fait, tu nous quittes pour prendre ton envol. Pour nous supporters, c’était comme si notre enfant quittait le cocon familial pour démarrer une nouvelle vie. Une nouvelle vie qui, pour toi, s’appelle Liverpool. Pas évident comme choix, mais tu as décidé de tenter ta chance ailleurs pour remplir des objectifs personnels que tu ne pouvais plus atteindre en restant à Paris.

sakhoo

Alors Mamadou, tu es ce qu’on peut appeler sans rougir un vrai « titi parisien ». Arrivé au PSG à l’âge de 12 ans en 2002, tu n’as cessé de gravir les échelons pour arriver où tu en es aujourd’hui. Déjà pilier depuis tout petit, tu as su être un grand frère pour tous tes coéquipiers dans les différentes équipes de jeunes au club puis en équipe première pour couver tous les nouveaux. Pas encore finie ta formation, que tu fais des apparitions dans les groupes de match dès tes 16 ans ce qui reste assez rare. Puis vient ton cadeau d’anniversaire, le 17 février 2007, pour tes 17 ans avec une première apparition sous le maillot professionnel parisien et une titularisation à la clé à Athènes par Paul Le Guen, l’entraîneur de l’époque, en coupe de l’UEFA. Flanqué du numéro 39, tu pouvais difficilement rêver mieux comme cadeau d’anniversaire.

Un baptême du feu réussi et tout le monde connait la suite. Un premier contrat professionnel le 14 juin 2007, une première titularisation et un premier capitanat en Ligue 1 à Valenciennes le 20 octobre suivant, et un premier trophée majeur glané grâce à la coupe de la ligue, toujours la première saison, dont tu disputeras l’intégralité de la finale face à Lens (2-1). 17 ans et 8 mois ? C’est ton âge quand tu as endossé ce brassard de capitaine ce qui reste le record de précocité jusqu’à aujourd’hui. Un modèle d’exemplarité.

Les années se suivent et tes performances deviennent meilleures jusqu’à cette saison 2010-2011 où tu crèves l’écran. Titulaire en puissance dans la charnière centrale aux côtés de Sylvain Armand ou Zoumana Camara, tu prends le capitanat quand Claude Makélélé est sur le banc. Les bonnes performances parisiennes sont, en parties, dues à ton influence dans le groupe. Un phénomène de renouveau salué par tes coéquipiers et les observateurs du football français qui ne tarissent pas d’éloge sur ton talent.

sakhoooo

Une saison qui t’amènes à la consécration : l’appel en équipe de France en août 2010 lors de l’après-Knysna. Aucune minute de jeu mais déjà la température du groupe France est prise. Ce n’est que partie remise puisque tu disputes les dernières minutes de jeu sous le maillot bleu contre l’Angleterre au stade de France devant un public du stade de France conquis à ta cause en novembre. Au final, 50 matchs disputés dans la saison et 4 buts avec Paris ce qui est un bilan plus qu’honorable pour un défenseur central. Ce n’est pas anodin si le titre de meilleur espoir de la saison t’est décerné par les trophées UNFP récompensant les meilleurs joueurs de la saison. A la fin de la saison, Laurent Blanc, sélectionneur des Bleus à l’époque, te titularise pour deux matchs amicaux en juin 2011. A 21 ans et 3 mois tu es le troisième défenseur le plus précoce à débuter un match avec les tricolores.

S’en suivent deux saisons plus ou moins galères à cause des blessures, des performances en dents de scie et à de la grosse concurrence au poste de défenseur suite à l’arrivée des Qataris au PSG. Une concurrence qui te coûtera ta place à l’Euro 2012, injustement pour certains et logique pour d’autres. Toujours est-il que cette mise à l’écart t’est restée en travers de la gorge à juste titre, toi l’espoir qui avait tout pour réussir au plus haut niveau international. Alors oui, tu en auras peut-être déçu certains avec ta communication pas toujours respectable dans la presse. Tout ne pouvait pas être parfait mais tout le monde comprendra, après coup, la frustration que tu as encourue quand tu étais sur le banc au PSG ou non-sélectionné pour jouer en équipe nationale. Pour évacuer cette frustration, quoi de plus beau que de remporter un championnat avec son club formateur ? L’aboutissement de ton passage au PSG qui se termine par une des plus belles récompenses personnelles et collectives. Que ce soit lors de la parade des joueurs dans les rues de Paris et ton « Marseille c’est des… », de la remise du trophée au Trocadéro ou lors de la dernière journée contre Brest avec ton chant « Ô Ville Lumière » frissonnant dans le stade, tu as partagé tes derniers moments magiques avec le club d’une bien belle manière comme tu sais si bien l’exprimer.

sakhooooo

Au final, tu quittes le PSG sans avoir disputé une seule minute officielle cette saison en championnat mais avec un bilan honorable : 201 matchs officiels, 7 buts, 22 cartons jaunes, 4 cartons rouges et un doigt cassé. Tous les supporters parisiens n’oublieront pas tout ce que tu as apporté au club, ton parcours, ta hargne et ta joie de vivre communicative qui resteront gravés dans nos têtes et dans nos cœurs.

Il ne reste plus qu’à te souhaiter bonne chance outre-manche dans un nouveau championnat, dans une nouvelle équipe, dans un nouveau stade et dans un nouveau maillot en espérant que tu n’oublieras jamais tes belles années parisiennes… Paris tu peux pas test, KESKIA!!

Un supporter parisien

Lettre ouverte rédigée intégralement par Pariskop.fr (rédacteur: Greg). Si vous utilisez une partie ou le texte entier, merci de citer le site.


  • Christophe Leconte

    tres belle lettre faudrais lui faire parvenir je suis certain qu’il serait toucher.

  • Thomas Quesne

    Super lettre pour Mamad’ l’enfant parisien… Nike tout avec Liverpool et surtout va au Brésil l’été prochain !!

  • Steeve Landers

    Il reviendra quand il sera au top niveau mondial

  • PatrickMazzucotelliChellouf

    merci pour ces années de présence au sein de l’effectif parisien, envoles toi Mamad le plus haut possible bien sur et bonne chance pour la suite

  • Shadow27

    Génial!!!

  • Anthony

    Merci Mamadou pour ces belles années au PSG.Mais faut savoir accepter la concurrence dans les grands clubs. L.Blanc fait trop peu confiance aux Français du PSG, c vraiment dommage. Bonne chance a toi chez les REDS.

  • Offishal Djwen G

    bravo pour lalettre et a mamad aussi Love Paris <3

  • Stephane Mélinon

    tt simplement merci mamad et bon vent a toi

  • Sébastien Dutertre

    Très belle lettre ;). Et je rajouterai : Sakho est au PSG, ce que la Tour Eiffel est à Paris :).

  • Rudy Lagnado

    Belle hommage, mais trop tendre a mon gout envers la politique du club et l.Blanc. C’est anormal qu ‘un joueur comme lui quitte son club a 23 ans.

  • Ori

    Merci Mamad, Bonne chance a toi en esperant te revoir sous tes vraies couleurs… ICI C’EST PARIS!!!

  • Alexinho

    Allez donc sucer Alex ou Nasser, plutôt que que faire style de regretter le départ de Sakho. Et dites merci aux qataris de faire fuir l’enfant du pays.

    Parisien et anti-qatari, notre passion n’est pas a vendre !

  • AplusA

    Il y a une erreur au niveau de la date de sa première apparition à Athènes, c’était un 14 Février, je tiens à le préciser car c’est le jour de mon anniversaire et je me souviens très bien de ce match, Samy Traoré qui ouvre le score sur corner et Bernard Mendy qui double la mise d’une magnifique frappe.

    Les ultras de l’AEK, jumelés avec le commando ultra de l’OM avaient d’ailleurs déployé une bâche ce soir là « Ce soir c’est la Saint Valentin alors on t’encule » un truc dans ce genre…

    Sakho avait joué arrière gauche avec une énorme crête sur la tête. Il s’était très bien débrouillé, il y avait aussi Tripy Makonda et Chantome si je me souviens bien.

    Quelle nostalgie 🙁

    Il aurait mérité des adieux dignes de ce nom comme Pauleta ou Raï ont pu les avoir sauf qu’il est sorti par la petite porte et de toutes façons, il n’y plus de bâches ou de tifos dignes de ce nom au Parc…

  • Psgfanboy

    Magnifique lettre bonne chance sakho

Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com