L'historique des Bordeaux-PSG - PSG - Pariskop

Home Actualité L’historique des Bordeaux-PSG


Bordeaux est bien la bête noire du PSG. Toutes compétitions confondues, seuls 17% de matchs disputés à Chabans-Delmas ont été remportés par Paris…

Avez-vous confiance en les statistiques ? Nous, quand ça nous arrange. A Bordeaux, Paris n’est pas le bienvenu ou fait tout pour ne pas l’être. Avec 7 victoires en 41 matchs disputés en terre girondine, les précédentes confrontations ne jouent pas en faveur des parisiens. Point positif, et depuis l’arrivée des Qataris, le PSG reste sur deux matchs sans défaite, dont une victoire la saison dernière grâce à Zlatan Ibrahimovic. De quoi aborder le match de ce vendredi avec l’assurance du bon résultat ?

10 dernières confrontations :
2012/13 – L1 : Bordeaux 0-1 PSG (Ibrahimovic)
2011/12 – L1 : Bordeaux 1-1 PSG (Gouffran – Sissoko)
2010/11 – L1 : Bordeaux 1-0 PSG (Diabaté)
2009/10 – L1 : Bordeaux 1-0 PSG (Plasil)
2008/09 – L1 : Bordeaux 4-0 PSG (Diawara, Cavenaghi, Gourcuff, Fernando)
2007/08 – L1 : Bordeaux 3-0 PSG (Wendel x3)
2006/07 – L1 : Bordeaux 0-0 PSG
2005/06 – L1 : Bordeaux 0-2 PSG (Yepes, Pauleta)
2004/05 – L1 : Bordeaux 3-0 PSG (Pichot csc, Laslandes, Rool)
2003/04 – L1 : Bordeaux 3-0 PSG (Feindouno x2, Chamakh)

Bilan : 
41 matchs7 victoires (17%), 9 nuls, 25 défaites – 29 buts marqués, 70 buts encaissés

Le match à retenir : 
Emmené par un recrutement 3 étoiles avec Okocha, Wörns, Lachuer et Carotti ainsi qu’un nouvel entraîneur en la personne d’Alain Giresse, Paris se présente en Gironde pas certain de ses forces mais avec l’envie de bien commencer la saison 1998/1999. Face à des Girondins en forme constante depuis quelques saisons, la tache n’est pas aisée d’aller chez une de ses bêtes noires dès la première journée de championnat.
Rapidement, les bordelais prennent le jeu à leur compte ne laissant que peu d’espaces au PSG pour s’exprimer comme il souhaiterait le faire mais les visiteurs tiennent bon jusqu’à la mi-temps qui accouche d’un 0-0. Les deux équipes regagnent les vestiaires à 10 contre 10 à cause des expulsions Pavon (32e) et Carotti (44e) en cours de première période. Puis tout s’accélère en seconde mi-temps. Deux coups de canon coup sur coup de Laslandes et Wiltord, qui réaliseront une saison magnifique, permettent à Bordeaux de prendre l’avantage rapidement après le retour de la pause (2-0, 56e et 58e). Voyant que son équipe n’arrive pas à revenir, Alain Giresse tente un coup de poker en faisant rentrer son nouveau numéro 10, acheté à Fenerbahçe pour 100 millions de francs, à un quart d’heure de la fin. Le joueur le plus cher de la Ligue 1 à l’époque fait ses débuts en France et pour son premier ballon… il élimine deux joueurs, frappe des 25 mètres et trouve la lucarne d’un Ulrich Ramé impuissant. Chef d’oeuvre pour le nigérian qui touchait alors son premier ballon sous ses nouvelles couleurs parisiennes (2-1, 77e). L’entraîneur parisien, ébahi, ne cache pas sa stupéfaction sur le banc de touche. Jay-Jay Augustine Okocha signera son premier de ses nombreux chefs d’oeuvre à Paris. En fin de match, Benarbia rajoutera un troisième but (3-1, 88e) qui assurera la victoire bordelaise.
Si le PSG a perdu son match, il a gagné un fantastique numéro 10. De son côté, Bordeaux, qui gagnera 14 de ses 17 matchs à domicile dans la saison, finira sacré champion de France à la dernière journée… sur la pelouse du Parc des Princes grâce à une réalisation de Feindouno dans les tous derniers instants du match empêchant ainsi Marseille d’être champion. Paris terminera calé en 9e position au terme d’une saison comportant plus de bas que de haut.

BONUS : Chef d’oeuvre de Jay Jay Okocha en vidéo


Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com