OM - PSG : Interview croisée entre Black M et Soprano - PSG - Pariskop

Home Actualité OM – PSG : Interview croisée entre Black M et Soprano


Demain, jour de clasico. Marseille reçoit le PSG pour une affiche importante de cette fin de saison. Pour l’occasion, Soprano et Black M ont choisi leur camp et se livrent pour ce match, dans les colonnes du Parisien.

Un souvenir particulier d’un clasico ?

Black M : « Je me souviens seulement des victoires du PSG puisque je ne regarde jamais la fin des rencontres où Marseille mène au score (rires). Trop stressant. »

Soprano : « Je garde toujours en tête l’époque où Ronaldinho jouait à Paris. C’était l’enfer pour moi. Il nous faisait la misère, ce sont de très très mauvais souvenirs. Lui et Zlatan sont les meilleurs joueurs que le PSG ait eus. C’est juste dommage qu’ils se soient trompés de club ! »

Qui propose le jeu le plus attrayant ?

Black M :  » Je ne vais pas être objectif puisque je ne regarde pas les matchs de Marseille. Donc je vais dire Paris. Même si cela n’a pas toujours été brillant cette saison, on a la meilleure équipe. C’est normal qu’on en attende beaucoup et notamment dans le jeu. »

Soprano : « Je regarde un peu les prestations du PSG… Lors de la première partie de saison, je voyais tous ces Parisiens qui avaient coûté des millions proposer un jeu désorganisé, puis j’entends Thiago Motta reconnaître que l’OM pratique un jeu magnifique. J’avoue que cela m’a fait plaisir… Plus sérieusement, les deux clubs ont eu des hauts et des bas cette saison. Le PSG s’est enfin réveillé et leur prestation face à Chelsea (en Ligue des champions) a été impressionnante. »

Comment vivez-vous votre passion au milieu d’une tournée ?

Black M : « Avec toutes mes activités, je n’ai pas le temps de regarder tous les matchs. On me prévient souvent du score par SMS. Et quand Paris gagne, tout va bien. »

Soprano : « Sur scène, on me donne l’évolution du score dans l’oreillette. Les soirs de défaite, les concerts sont pourris. »

Votre image est elle associée à celle de votre club ?

Black M : « A Paris, j’ai commencé à être identifié au PSG après la sortie de mon titre « Qatariens ». Petit, je n’allais pas trop au Parc car je n’aimais pas la foule. Je regardais les matchs chez moi. A un moment, j’avais même lâché l’affaire, car le club ne me vendait plus du rêve. J’avoue que j’étais déçu et que j’ai un peu tourné le dos à l’équipe. Quand les nouveaux propriétaires ont remis des moyens, cela m’a donné envie de revenir. Mais je l’ai toujours eu au fond de coeur. »

Soprano : « Oh là là, très très mauvaise réponse… Elle est sincère, mais tu vas voir ce que vont dire les supporteurs parisiens (rires) ! Remarque, nous aussi, on aurait aimé voir un Russe ou un Qatarien nous ramener des Zlatan ou des Lavezzi… Sinon moi, il y a des gens qui ne me connaissent qu’à travers le foot, notamment à cause de mon rôle d’ambassadeur. Les gens m’interpellent dans la rue, me parlent de l’OM. Ça me colle à la peau. »

Que jalousez-vous du club rival ?

Black M : « La ferveur. A Marseille, toute la ville baigne dans une grosse ambiance foot. Tout le monde s’y intéresse. Les jours de match, il n’y a personne dans les rues, on dirait une Coupe du monde avec un match de l’équipe de France. A Paris, ce n’est pas pareil. Ici par exemple, quelqu’un peut se balader avec un maillot de Marseille sans souci. Là-bas, cela doit être difficile de s’afficher avec un maillot du PSG… »

Soprano : « J’aimerais bien avoir quelques joueurs de votre effectif, quand même. Avant que Zlatan n’arrive au PSG, il faisait partie des cinq footballeurs que je rêvais de voir sous le maillot marseillais. »

Le pronostic de ce soir ?

Black M : « Je vois Paris l’emporter 2-1. »

Soprano : « J’allais dire la même chose… mais pour Marseille ! Au-delà de la portée symbolique du clasico, c’est très important pour nous car il y a aussi Lyon et Monaco qui commencent à nous chatouiller un peu trop les fesses. Ce match va changer la face de la fin du championnat. »


Articles similaires
WP Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com