PSG/Chelsea : Blanc annonce quatre forfaits ! - PSG - Pariskop

Home Actualité PSG/Chelsea : Blanc annonce quatre forfaits !


Le PSG a perdu bien plus que deux points dans la course au titre ce samedi après-midi, face à Caen (2-2). Au terme d’une rencontre presque irréelle, les parisiens ont du terminer le match à 9 contre 11, suite à une cascade de blessures, voyant les caennais revenir au score dans les trois dernières minutes du match. Après la rencontre, Laurent Blanc a annoncé en conférence de presse que quatre parisiens étaient probablement déjà forfaits pour le huitième de finale aller de la Ligue des Champions, qui se déroulera ce mardi 17 février au Parc des Princes, face à Chelsea.

« C’est un scénario très dur à accepter au niveau du score et des blessés. Si on m’avait annoncé ce scénario, je ne l’aurais pas cru… On a quatre blessés (Cabaye, Marquinhos, Aurier, Lucas) sérieux, absents pour un bout de temps. Forfait face à Chelsea ? Probablement. Ce sont des blessures musculaires. Cabaye, il s’est claqué aux adducteurs, Marquinhos, ce sont les ischios, il m’a dit qu’il ne pouvait plus continuer. Serge Aurier, ce sont les quadriceps et Lucas les adducteurs… Pour Matuidi, c’est un coup derrière le genou.C’est un coup donc c’est moins préoccupant. On l’a sorti par précaution. Pastore ? Il est en voie de rétablissement mais on ne peut pas dire qu’il sera dans le groupe face à Chelsea… On a pris un sacré coup au niveau de la santé. On va basculer avec les valides sur ce match contre Chelsea, a commenté le coach face à la presse. Des blessures liées à la pression ? Des spécialistes analyseront cela. Est-ce que Chesea à joué ? C’est beaucoup de malchance en tout cas. Un effet fédérateur ? C’est toujours ce que l’on dit. On a vu que le public était avec nous. On aura besoin de lui mardi. Le staff technique et l’équipe se seraient passés de ces points négatifs… Nous jouerons crânement notre chance même si on n’a pas beaucoup de solutions, 4/5 blessés, ça va compter. Il faut avoir une réaction d’orgueil et surmonter la difficulté. C’est un challenge extraordinaire. On l’a fait face à Barcelone dans des circonstances difficiles, il faut le refaire ».


Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com