Garétier : "De source sûre, ça fait un an que le PSG travaille pour CR7" - PSG - Pariskop

Home Actualité Garétier : « De source sûre, ça fait un an que le PSG...


Geoffroy Garétier, consultant chez Canal+, a expliqué sur son blog comment le transfert de Cristiani Ronaldo vers le PSG pourrait se conclure. Voici l’intégralité de l’article ci-dessous: je vous laisse vous délecter 🙂

Dans le TGV du mercato, un transfert record peut en cacher un autre. Dans l’ombre de l’arrivée de Gareth Bale au Real Madrid pour une somme proche de 100 millions d’euros, se tramerait une opération plus gigantesque encore: celle de Cristiano Ronaldo au Paris Saint-Germain. Le montant évoqué? 140 millions d’euros! Read my lips: 140 millions.

L’affaire rappelle le concours du saut en longueur aux championnats du monde d’athlétisme à Tokyo, en 1991. les Américains Mike Powell et Carl Lewis s’y étaient surpassés à grands bonds irréels, jusqu’à ce que le premier ne fasse sauter le mythique record du monde de Bob Beamon (8,90m). Sans Lewis et ses 8,91m (+2,9 m/s de vent favorable) au quatrième essai, Powell n’aurait probablement pas franchi 8,95m, à son cinquième.

Là, c’est pareil, sauf que l’unité de mesure est l’euro. On ne sait pas encore si Ronaldo/Powell battra son propre record du monde (94 millions à l’été 2009 lors de son passage de Manchester United au Real). Pour ce faire, deux conditions sont nécessaire: Un: que Bale quitte définitivement Tottenham pour atterrir au Real.Selon le très madridiste média Marca, l’affaire est imminente. Deux: que Ronaldo ne prolonge pas son contrat avec la Maison Blanche. Les négociations achoppent depuis trois mois entre les deux parties, le Ballon d’Or 2008 exigeant un salaire net annuel, monstrueux, de 20 millions d’euros.

Un plus deux égale trois? Paris, alors, pourrait entrer en scène. CR7 au PSG, ce serait une affaire considérable, peut-être la plus considérable de l’après-guerre en matière de transferts. Le très complexe « CR7 file » peut se résumer en trois questions.

1/CR7 au PSG, est-ce un fantasme? Non
.

De source sûre, cela fait un an que les dirigeants parisiens travaillent sur ce dossier.Leonardo, l’architecte de l’opération, s’en est lui-même ouvert en privé. Selon mes informations, une première offre de 120 millions était sur le point d’être transmise à Florentino Perez dès l’été 2012. Pour des raisons purement diplomatiques, le club parisien avait limité sa punchline évènementielle au seul Zlatan Ibrahimovic. Reculer pour mieux sauter? Débaucher Ronaldo de l’institution Real Madrid, qui s’offrit jadis Di Stefano, Zidane et Ronaldo (le Brésilien)signifierait que le PSG est le nouveau super-prédateur du football mondial. Ce serait une date majeure dans l’histoire du sport majeur.

2/CR7 au PSG, est-ce une réalité? Peut-être.

Certains fantasmes doivent être réalisés à tout prix. Mais à ce point de l’histoire,Jean-Claude Blanc, qui dirige le recrutement du club depuis le départ de Leonardo, n’a pas toutes les cartes en mains. Florentino Perez en garde encore quelques unes. La volonté politique, autant que le désir personnel du président du Real, est de conserver l’atout CR7 dans son jeu. 201 buts en 200 matches sous le maillot merengue: le départ du prodige de Madère serait une fâcheuse moins-value sportive, surtout en face du Barça et de son duo Messi – Neymar. Voilà pourquoi Perez et la direction financière du Real Madrid échafaudent tous les montages financiers possibles (paiements étalés, compensations en joueurs) pour constituer un tandem Bale – Ronaldo face au rival catalan. Cela explique le départ de Gonzalo Higuain à Naples et celui, possible, de Karim Benzema.

3/CR7 au PSG, est-ce une nécessité? Oui.

Vu de Paris: la stratégie de QSI pour le PSG ramène à la symbolique de la Tour Eiffel. Les Qataris veulent en voir partout: sur le logo c’est bien, sur le terrain, c’est mieux. Lionel Messi demeurant pour l’heure inaccessible, la Tour Eiffel du football mondial, c’est Cristiano Ronaldo. Le seul Ballon d’or bankable avec l’Argentin du Barça. Voilà pourquoi le PSG n’a pas lâché l’affaire CR7, ce que confirmait entre les lignes, Nasser El Khelaifi, le président délégué du PSG. Vu de Madrid: crise espagnole oblige, le Roi d’Espagne ne peut plus effacer les déficits du Real. S’y ajoute le fair-play financier, qui s’applique à tous depuis cet été. Prolonger CR7 entrainerait une charge annuelle de 50 millions d’euros pour le grand club madrilène, alors même que le joueur fêtera ses 29 ans le 5 février prochain. En capitaine d’industrie visionnaire, Florentino Perez ne peut ignorer cette évidence économique. Ce serait pure folie que de priver son club d’une manne qui représenterait plus d’un quart du chiffre d’affaire du Real en 2011-12, pourtant les plus élevés au monde. Surtout dans l’optique d’une modernisation du stade Santiago-Bernabeu, décisive pour l’indépendance économique du club aux neuf Ligues des Champions.

Conclusion: CR7 au PSG, est-ce que ça va se faire? Peut-être.
Je ne suis pas Mme Irma. Mais les conditions n’ont jamais été autant réunies pour sceller la nouvelle dimension de Paris. En 1995, le PSG avait vendu George Weah, futur Ballon d’or, à l’AC Milan. Idem en 2003 avec le départ de Ronaldinho pour le FC Barcelone. Les temps ont changé. Le PSG ne vend plus ses pépites. Aujourd’hui, il achète des diamants.


Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com