Xavi : « Comment est-ce possible que le Real gagne ce match 3-1 » - PSG - Pariskop

Home Actualité Xavi : « Comment est-ce possible que le Real gagne ce match 3-1 »


Dans une interview pour So Foot, l’ancien Barcelonais, Xavi Hernandez s’est entretenu concernant le match des huitièmes de finale aller de l a Ligue des Champions. Et parmi toutes les analyses de ce match, critiques et commentaires pas très objectifs, Xavi s’est surtout étonné de voir le Real Madrid remporter ce match aller.

« Le Real a un truc. Pendant un moment, les Parisiens ont flirté avec le 1-2. Le Real était alors à deux doigts de plier, puis il est revenu dans le match d’on ne sait où pour reprendre l’avantage… Contre eux, tu ne peux jamais laisser passer ta chance, sinon ils te sanctionnent direct. Le pire, c’est qu’ils arrivent à faire mal à leur adversaire avec un rien. Une contre-attaque, un corner leur suffit pour reprendre les choses en mains. C’est tellement incroyable que quand le match se termine et que tu regardes le score, tu te dis : ‘ Putain, 3-1 quand même… Mais comment ils ont fait ? ’ T’en viens presque à penser que c’est une injustice que le PSG ait perdu sur un score aussi large… Comment est-ce possible que le Real gagne ce match 3-1, alors que c’est une rencontre qui aurait dû se finir à 1-1, 2-2, voire à 1-2 pour le PSG ? »

Puis l’actuel sociétaire du club qatari d’Al-Sadd a commenté précisément le contenu du match pour essayer d’expliquer comment le PSG n’a pas pu sortir vainqueur de cette rencontre.

« C’est inexplicable, le Real ne joue pas, il gagne. Encore une fois, le PSG aurait dû tuer le match quand il en avait l’opportunité. J’ai regardé la rencontre sur la télévision espagnole avec Valdano aux commentaires. Il a dit un truc très vrai : dans ce match, il y a eu plusieurs phases, très différentes les unes des autres. Ce n’est pas une rencontre que tu peux analyser d’un bloc. En seconde mi-temps, il y a notamment eu ce moment où le PSG a clairement pris l’ascendant. Pendant ces minutes de siège dans la surface madrilène, tu sentais le Real prêt à craquer sous la pression parisienne. C’est à ce moment précis que Paris doit mettre le deuxième. Ils ne l’ont pas fait et résultat, ils s’en sont mangé deux derrière. Ce que le PSG a vécu, je l’ai vécu moi aussi avec le Barça. Tu te dis : ‘  Putain, on est en train de mieux jouer qu’eux. ’ Tu tapes sur le poteau, et là tu penses : ‘ Aïe, aïe, aïe, pourquoi elle n’est pas rentrée celle-ci… ’ Là, t’as à peine le temps de te lamenter que le Real t’a déjà marqué un but en contre-attaque. Avec eux, il n’y a pas de ‘ aïe, aïe, aïe ’ ou de ‘ ouille, ouille, ouille ’ . Ils ne font pas de chichi. Si tu ne les enfonces pas, ce sont eux qui t’enfoncent. Ça fait trente ans que le Real Madrid aborde ses matchs comme s’il s’agissait de bras de fer. Ils vivent chaque rencontre comme un duel. Ils te regardent droit dans les yeux et ils te défient. Tu veux attaquer ? Vas-y, nous aussi on va le faire. Mais si vous ne marquez pas, nous, on la mettra dedans […] Le prestige pèse très lourd dans des matchs comme ça, évidemment. Après, le PSG a des joueurs compétitifs. Verratti est très compétitif, Alves joue très bien, Neymar pareil. Tout ce qui a manqué à Paris contre le Real, c’est un deuxième but. S’ils étaient parvenus à le mettre, ça aurait été déterminant, ils auraient pratiquement scellé leur qualification. Il ne faut pas donner d’espoir au Real. Si tu lui en donnes un peu, c’est compliqué. Le PSG a pardonné et ça lui a coûté très cher. C’est comme s’ils avaient ressuscité des morts. »


Articles similaires
WP Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com